Quelques us et coutumes

[cml_media_alt id='1095']nousDiwali[/cml_media_alt]

Christophe et Anaïs

Après déjà 18 mois en Nouvelle-Zélande, nous nous sommes penchés sur les coutumes locales qui font notre quotidien. Cela parait tout bête mais chaque pays a ses propres habitudes et il est plutôt utile de savoir, entre autres, comment dit-on bonjour, que faire si on est invités à un barbecue ou encore comment acheter une bouteille de vin en Nouvelle-Zélande.

[cml_media_alt id='1094']DSC_1003[/cml_media_alt]

Acheter du vin en NZ peut être difficile

Prenons au hasard un week-end typique et imaginons le scénario suivant: samedi après-midi nous nous rendons au supermarché pour acheter une ou deux bouteilles de vin. Et là, c’est le drame, le supermarché a reçu une interdiction de vente d’alcool ! C’est bien la première fois que l’on voit ça. Les étagères sont recouvertes d’un plastique, et de grosses pancartes signalent que le magasin à une semaine d’interdiction de vente d’alcool (alcools forts, vins et bières) dû à une erreur humaine. Quézaco ? Renseignements pris, le magasin en question avait simplement vendu de l’alcool à des mineurs la semaine précédente, ce qui est formellement interdit ici. Et comme ce ne sont pas seulement les clients qui sont punis mais surtout les magasins (imaginez leur perte financière…), il font trèèèès attention. La règle est simple, si physiquement vous paraissez “jeune”, vous devez montrer votre passeport. Certains magasins sont tellement rigoureux qu’ils refusent les cartes d’identités étrangères, seul le passeport est accepté. Cela nous a donc value d’être refusés de vente d’alcool à 30 piges sous prétexte que l’on n’avait pas notre passeport 😀 La bonne nouvelle c’est que l’on a toujours des têtes de petits jeunes. Et c’est la même chose pour rentrer dans les bars – surtout valable les vendredi et samedi soirs, pas de passeport, tu ne rentres pas. Hein Christophe, comment c’était de faire l’aller-retour en courant jusqu’à l’appartement vendredi dernier pour chercher le passeport oublié? Reprenons notre scénario en imaginant que nous avions bien nos passeports et que nous avons pu acheter nos deux bouteilles de vin.

[cml_media_alt id='1086']restaurant-coffee-cup-cappuccino-medium[/cml_media_alt]

Meilleur Flat White du monde à Wellington ?

Il est maintenant temps de retrouver nos amis en ville pour prendre un café en terrasse. Certains disent même que nous trouvons les meilleurs cafés du monde à Wellington avec en top de liste le fameux Flat White (on ne va pas rentrer dans le détail mais cela ressemble au cappuccino avec plus de lait – pour les curieux Wikipedia Flat White (en anglais)). Nos amis arrivent donc au lieu de rendez-vous, nous nous “hugons” en guise de retrouvailles et prenons de leurs nouvelles. En Nouvelle-Zélande, personne ne fait la bise pour dire bonjour, c’est vraiment très français. Quelques autres nationalités font parfois un bisou sur la joue, mais un seul et toujours accompagné de ce fameux hug (Américains et Chiliens pour ce que l’on a pu voir jusque là). Retour sur le hug, il s’agit de se prendre dans les bras pendant une à deux secondes avec tape dans le dos ou pas. On serre plus ou moins fort la personne selon son degré d’intimité, très rapide et superficiel pour quelqu’un que l’on connait plus ou moins jusqu’à de longues secondes pour une personne très proche. Si nos amis arrivent avec des amis à eux un simple “Hi” avec un petit coucou de la main suffit pour les accueillir.

[cml_media_alt id='1096']bbq-825711__180[/cml_media_alt]

Les énormes barbecues au gaz sont la norme en NZ

Imaginons maintenant que nous sommes invités à un barbecue. Généralement nous arrivons en début d’après-midi avec nos propres victuailles, qui seront partagés au moment du repas. Vous rappelez-vous que les Kiwis dinent tôt (17h30-18h)? Et bien quand on fait un barbecue, on est invités vers 15h, et mange vers 16h et ça ne s’éternise pas des heures. Pas de formalité, nous mangeons debout et quand le barbecue et terminé, nous passons simplement au dessert. A 18h, nous sommes les derniers à partir. Pour les Kiwis, la maison est un antre sacré, dur d’y rentrer et dur d’y rester très longtemps. Quand on rencontre nos amis, c’est plus souvent en ville dans un café, pub ou restaurant.

[cml_media_alt id='1097']food-712667__180[/cml_media_alt]Après ce weekend imaginaire bien chargé, nous retournons au travail le lendemain matin, bonne nouvelle un “morning tea” nous attend 🙂 En Nouvelle-Zélande, le diner s’appelle le Tea et qui dit Morning tea, dit repas du matin. Donc aux alentours de 10h, pour fêter un projet qui avance bien ou le départ d’un personne du projet (ou autre – toutes les occasions sont bonnes), nous avons le droit à un snack bien consistent composé de roulés à la saucisse, mini tartes au hachis-parmentier et autres petites quiches. Il y a également toujours une version végétarienne et une version sans gluten à chaque repas / snack.

Voilà un petit tour d’horizon des pratiques courantes ici et qui font partie de notre vie en NZ. On espère que ça vous donne envie d’en découvrir plus 🙂

5 Replies to “Quelques us et coutumes”

  1. Milie

    Des câlins ? c’est cool ! Mais pas de bisous ? Zut c’est le plus sympa çà surtout quand on arrive les derniers à une réunion de famille chez les Gachis !
    Pour le coup je vous envoie plein de bisous très français !

    Reply
  2. gachiniard pascale et didier

    Enfin, eh bien ça nous fait plaisir de vous lire, ça nous manquait vraiment. Eh oui les coutumes pour dire bonjour sont bien différentes, celà nous manquent les bisous.
    Nous vous envoyons plein de bisous et Nala aussi parce qu’elle les adore.

    Reply
  3. Cedric

    On se dit qu’on vit dans un pays au les lobbys sur l’alcool sont très puissants quand même.
    Hier on parlait avec des amis australiens qui nous disait qu’il était interdit de territoire au Canada pendant 10ans car il avait un casier judiciaire pour conduite en état d’ébriété !

    Reply
  4. Manu et Louis

    Hum hum intéressant les interdictions temporaires de vente d’alcool. Plutôt dissuasif pour les deux parties (consommateur et vendeur) de passer outre les règles! Arriverions-nous à instaurer une telle mesure en France, surtout avec nos mastodontes de l’hypermarché ?
    Un bisou bien franchouillard et bien enrhumé, mais qui aura le mérite de ne pas vous rendre malade.

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *