Vacances août 2018 – dernière partie

Marty au Québec

Il y a environ un an, nous évoquions avec notre amie Sonia l’idée que peut-être, nous pourrions nous arrêter à Montréal sur notre trajet des vacances. Quand elle a sauté sur l’occasion pour nous annoncer son mariage, nous n’avons plus hésité ! Quelle bonne opportunité pour nous arrêter dans sa nouvelle ville de coeur, rencontrer ses amis et bien sûr son futur marié et leur petit Léo ! Et puis nous avons toujours eu envie de visiter le Québec. Une fois les agendas des vacances calés, nous ne pouvons nous accorder que cinq jours d’arrêt mais ce sera assez pour bien en profiter et surtout pour nous donner envie d’y retourner…

Montréal, vu du Mont Royal

Notre départ de France est un peu laborieux : nous nous trompons de terminal à Orly donc il faut aller en direction opposée, heureusement nous avons quand même de la marge, et la navette qui fait le transfert entre les deux terminaux est fréquente et le trajet est très rapide. Une fois dans l’avion et au moment du décollage, tout va bien, l’avion prend de la vitesse mais au moment de commencer l’envol, voilà l’avion qui se met à freiner jusqu’à arrêt total et regards désespérés de Christophe et Anaïs qui se voient déjà passer la nuit à l’aéroport… Finalement, plus de peur que de mal, une bonne demi-heure plus tard, nous nous envolons pour notre destination finale : Montréal.

La première nuit est un peu chaotique car même s’il est à peine 22h quand nous arrivons, il est environ 3h du matin à l’heure française, et le seul qui a dormi dans l’avion c’est Marty. Il s’en suit une nuit très agitée et un réveil aux aurores. Si on voit le bon côté on se dit qu’au moins on ne perd pas de temps à dormir pendant les vacances 🙂 Nous prenons donc la direction du Couvent Val-Morin dans la matinée, le lieu où se déroule le mariage. Nous sommes les premiers arrivés et pouvons passer deux heures avec les futurs mariés et Léo rien que nous. Ça nous fait trop plaisir de revoir Sonia après plus de 4 ans !

Le lac, à côté du Couvent

Le lieu du mariage est super chouette : c’est un ancien Couvent de bonnes soeurs, tout modernisé, au calme près d’un lac, sur une grosse propriété avec piscine, le tout avec le charme Québécois que l’on espérait. C’est très ressourçant. Les invités arrivent tout au long de l’après-midi. Nous avons le temps de nous promener près du lac, de faire connaissance avec les autres invités et de poser plein de questions sur les façons de vivre des Québécois, et bien sûr de suivre Marty à la trace qui a bien décidé de tout explorer ! Le soir, vers 18h nous nous retrouvons tous à manger des spaghettis bolognaises préparées avec une recette un peu spéciale. Nous avions tous emmené un bocal de sauce tomate / sauce bolognaise que nous avons mélangé dans une grosse marmite et partagé. C’est une super idée très simple et conviviale (et c’est très bon). Les Québécois sont vraiment hyper sympas, et comme on n’est que 40, on connait le prénom de tout le monde en quelques heures.

Cérémonie du mariage

Le lendemain, c’est le jour J et nous commençons la journée par une session (optionnelle) de… yoga ! Anaïs s’y rend pendant que Christophe s’occupe de Marty. C’est Amandine, une des invitées (qui est prof de yoga) qui nous a préparé la séance et on passe un bon moment de détente du corps et de l’esprit, qui va très bien avec le lieu. En fin de matinée, c’est l’heure de la cérémonie, en plein air et officiée par Rudy un des amis du couple. C’est court mais particulièrement émouvant (pas pour Marty qui a dormi tout le long et a tout loupé !) Vin d’honneur et repas méchoui s’ensuivent, avec la coutume québécoise en fil rouge : à chaque fois que l’on tapote un couvert sur son verre (comme pour demander un discours), les mariés doivent s’embrasser ! Quelques heures plus tard, pour le repas du soir, nous faisons une “épluchette de blé d’Inde”, c’est-à-dire manger des épis de maïs. Nous en mangeons régulièrement en Nouvelle-Zélande, mais c’était marrant de voir la réaction étonnée de certains Français. Après s’être rassasiés, les mariés ont ouvert le bal et nous avons bien dansé. Il y en a même eu qui ont tenté le bain de minuit dans le lac. Marty, toujours décalé était debout vers 5h du matin, aïe aïe aïe.

Le dimanche, après un bon petit déjeuner, c’est l’heure des au-revoirs. Il ne fait pas très beau, nous décidons de retourner sur Montréal assez tôt. Il ne nous reste que 48h avant de rentrer à Wellington.

La Grande Roue de Montréal

Nous en profitons à fond: on goûte bien sûr la Poutine, ce plat de frites avec sa sauce au fromage bien spécifique du Québec, la tarte pécane et la tarte au sucre. Nous visitons un marché de fruits et légumes incroyables et hauts en couleur. Nous faisons des kilomètres de marche dans Montréal, au coeur du Mont-Royal et au bord du fleuve Saint-Laurent; nous apercevons les grattes-ciel du centre business ; nous faisons un tour de grande roue pour prendre de la hauteur et avoir un panorama de la ville car nous ne pouvons vraiment pas tout voir à pied, loin de là. Nous avons super chaud, nous nous prenons une bonne saucée, puis nous avons de nouveau super chaud… Marty boit dans une flaque d’eau et des gens nous disent qu’il a sûrement soif (en fait non, il a juste esquivé notre surveillance pendant 5 seconds)… Nous nous rendons compte que c’est la fête du travail et qu’aucun magasin est ouvert. Nous trouvons le seul magasin ouvert du quartier: c’est une pharmacie et elle vend de la viande et du fromage dans son rayon frais…  Bref, on a visité Montréal.

One Reply to “Vacances août 2018 – dernière partie”

  1. Poustis

    Haha Marty a bu dans une flaque d’eau… 🙂
    Super article. Merci les amis c’est intéressant d’avoir votre expérience de l’occasion.
    Très hâte de vous revoir !
    Bisous à tous les 3

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *