Bonne année 2019 en retard…

Nous souhaitons commencer cet article en vous souhaitant une merveilleuse année 2019, et tout plein de bonnes choses à tous ! Cette année nous avons eu le plaisir d’avoir Denis (père d’Anais), Alice (belle-maman) et Alizé (la petite soeur) pour les fêtes de fin d’année. Malgré quelques craintes de Denis sur le temps de trajet, c’était finalement plus facile qu’il ne le pensait et n’a pas regretté une seule seconde d’être venu pour en prendre plein les yeux.

Denis, Alice et Alizé sont arrivés juste avant Noël, ce qu’il leur a donné juste assez de temps pour pouvoir se reposer et se mettre en jambe avant de fêter Noël au soleil. Après quelques randonnées dans les environs et découverte de la vie néo-zélandaise, nous avons réveillonné à la maison avec un repas bien du coin : gigot d’agneau, patates douces et petits pois accompagné d’une sauce. C’était tout simple mais délicieux. Christophe en a profité pour faire une bûche de Noēl à la crème au beurre, la recette du tonton Jean-Pierre a toujours autant de succès, on a des fans ici aussi !

Sur un arbre, à Taupo

Le 26 décembre, nous avons pris la route pour Taupo, situé au beau milieu de l’île du Nord où nous avons passé 5 jours sous un magnifique soleil. Nous avons revu les immanquables du coin, qui nous émerveillent comme à chaque fois : les chutes d’eaux Huka Falls avec un débit de 220 000 litres par seconde, le parc ‘cratères de la lune’ qui s’est formé après avoir créé la première station géothermique à Taupo. Le processus est assez complexe mais pour faire simple, la station géothermale utilise l’eau chaude des nappes souterraines, ce qui fait baisser la pression et donc fait s’effondrer la terre à cet endroit. La température étant plus forte car il y a moins d’eau pour refroidir, cela donne ces formes de cratères où peu de végétation résiste. La station produit 181MWh d’électricité ‘presque’ verte (les rejets d’oxyde de souffre font partis des gaz à effet de serre indirects). Nous nous sommes arrêtés au “Bungy jumping”pour regarder les intrépides faire un saut à l’élastique, ce qui a donné de bonnes sueurs froides à Denis… Nous, on a préféré aller à la piscine, et c’était très sympa.

Le dernier jour, nous sommes allés jusqu’à Rotorua (à 1 heure de route) pour s’immerger dans la culture Maorie dans le parc geothermal “Te Puia”. Il s’agit d’un joli parc ou nous n’étions encore jamais allés qui a de nombreuses facettes: geysers, piscines de boue, piscines thermales (mais beaucoup trop chaudes pour s’y baigner !), et également présentation de la culture maorie avec spectacle de chants et Haka, ainsi qu’un musée présentant les arts ancestraux maoris. C’est touristique mais un très beau panorama pour une visite d’une journée.

Mont Victoria

De retour à Wellington, nous avons visité les incontournables tels que Mont Victoria, le musée Te Papa, le front de mer et le centre ville, le Jardin Botanique, où nous sommes d’ailleurs retournés de nuit pour aller observer les vers luisants. Autour de chez nous, nous avons fait plusieurs randonnées dans nos chères collines et puis nous avons aussi pris du temps pour nous reposer 🙂

Quelques jours après le réveillon du Nouvel-An, nous avons refait les valises et avons pris la direction de l’ile du Sud. Cette fois Christophe est resté à la maison car il reprenait le travail le lundi. Notre traversée en ferry a été exceptionnelle avec un temps magnifique qui nous a permis de découvrir les Fjords dans toute leur splendeur. La traversée dure 3h30 : un peu plus d’une heure pour sortir de Wellington, puis une grosse heure de pleine mer, dans le canal de Cook, puis une bonne heure dans les Fjords à l’entrée de l’ile du Sud. Nous avions emmené notre voiture sur le ferry et nous avons pris la route vers la location de vacances avec un stop courses entre temps. Le magasin le plus proche étant à 45 minutes de route de la location, et la température approchant les 30 degrés, nous avons dû être très sélectifs sur nos courses : fruits, légumes, pâtes et pain et nous voila fin prêts pour les 3 prochains jours. Notre habitation est une ferme, perdue en pleine campagne, a mi-chemin entre Picton et Kaikoura. Elle date des années 1910 et est un peu vieillotte mais nous y trouvons le charme simple des fermes de l’époque. Les propriétaires se sont construits une maison plus récente un peu plus loin sur la propriété et louent l’ancienne habitation. Le couple de fermiers est super sympa : ils nous ont laissé plein de citrons et des oeufs de poules bien frais. Et cerise sur le gateau, ils nous proposent un tour de la ferme pour voir les animaux. Le fermier passe nous chercher quelques heures plus tard avec son gros 4×4. La propriété fait des dizaines d’hectares, notamment sur des collines. Les vaches et moutons sont en ce moment dans un champ a l’autre bout de la ferme. Nous sommes accueillis par un joli vacarme de “meuuh” et de “beeh” pour le plaisir des plus petits et des plus grands 🙂 Puis, le fermier nous fait une démonstration des différents roles de ses chiens : ceux qui aboient afin de faire avancer les moutons et celui qui rassemble le troupeau afin qu’aucun animal ne s’en échappe. Nous avons aussi dit bonjour aux poneys et aux poules. C’était une super experience de pouvoir passer ces 3 jours à la ferme.

Kaikoura

Pour revenir à nos moutons, le but de ce petit voyage était d’emmener la petite famille jusqu’a Kaikoura, pour leur offrir la croisière d’observation des dauphins. Anaïs est restée sur la terre ferme avec Marty car il est encore trop petit, mais à entendre les retours de Denis, Alice et Alizé, ils ont été époustouflés par la quantité de dauphins et le fait qu’ils aient pu les voir d’aussi près ! Une expérience magique et inoubliable… L’après-midi, nous voulions aller voir les phoques mais à cause du gros tremblement de terre de Kaikoura il y a deux ans, la colonie a déménagé et le relief a beaucoup changé. La terre s’est surélevée de plusieurs mètres, ce qui semblait assez surréaliste. Cette belle journée a achevé notre périple dans l’ile du Sud, nous sommes doucement rentrés sur Wellington le lendemain.

Moins de deux jours plus tard, c’était deja le temps des aux-revoirs et de la fin des vacances, mais on en a vraiment bien profité. Il nous faudrait des vacances pour nous remettre de ces vacances 😀

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *