De la Comté au Centre de la Terre

[cml_media_alt id='860']On prend un peu de hauteur[/cml_media_alt]

On prend un peu de hauteur sur le Mont Maunganui

Après ce démarrage à 100 à l’heure, quelques journées plus relax avant de repartir de plus belle ! De la côte Pacifique de Whakatane (prononcez Fa-ka-ta-né) en passant par Papamoa et ses belles plages, nous visiterons le célèbre village des Hobbits tout droit tiré de la trilogie du Seigneur des Anneaux pour terminer par les splendides caves aux vers luisants.

[cml_media_alt id='862']Sympa ta nouvelle cabane ![/cml_media_alt]

Sympa ta nouvelle cabane !

Après une nuit de repos et l’ascension du Mont Maunganui au petit matin (voir photo ci-dessus), nous nous dirigeons vers le fameux “Hobbiton”, le célèbre lieu de tournage du Seigneur des Anneaux. C’est ici qu’on été fabriquées 39 maisonnettes (ou plutôt façades) pour Hobbits, représentant la Comté (le village où tout ce petit monde vit tranquillement et en toute insouciance, jusqu’à l’arrivée des Cavaliers Noirs… – pour plus d’informations, lire le livre ou voir le film 🙂 ).

C’est sous un soleil de plomb que Christophe et Anaïs ont visité cette attraction riche en information et découvertes. Nous avons préféré laisser Pascale et Didier se reposer à l’ombre car la visite était tout en anglais (et les tarifs peu attractifs). Première partie de la visite : 4/5 km de transport en bus, à la fois pour garder le site sécurisé, et permettre de donner quelques premiers commentaires sur le tournage par un chauffeur de bus très loquace. L’ambiance du Seigneurs des Anneaux nous a envahi !

[cml_media_alt id='863']Merci les jardiniers[/cml_media_alt]

Merci les jardiniers

La découverte des habitations et des jardinets agrémentée par les anecdotes souvent rigolotes de notre guide bien dévoué nous a émerveillé. Alors que tout autour de nous, les plaines sont jaunes et grillées, le site de Hobbiton est laissé aux soins de 6 ou 7 jardiniers qui arrosent et entretiennent l’endroit impeccablement. Cela nous offre l’immense joie de se replonger dans les scènes emblématiques du film et de marcher sur les traces du Hobbit Frodon et du magicien Gandalf. Nous terminons la visite par une bière bien méritée dans la Taverne du Dragon Vert (coutume Hobbit obligatoire of course).

Après cette longue journée, nous séjournons chez Pamela, à Hamilton. Comme souvent, nous avons réservé le logement par le site AirBnB, et nous avons été vraiment content de partager cela avec Pascale et Didier. Le concept est simple : vous dormez chez des gens, qui vous donnent accès à une chambre et aux parties communes. Parfois, il s’agit d’un petit studio, mais on garde tout de même une petite préférence pour la simple chambre à l’intérieure de la maison. Cela permet :

  • de faire un peu les curieux (on avoue), de voir comment les maisons sont agencées et cela donne également un aperçu du mode de vie des locaux ;
  • de rencontrer et discuter avec les hôtes, qui sont généralement des gens ouverts et accueillants, toujours pleins de bons conseils. En l’occurrence, cela nous a fait pratiquer l’anglais pendant notre semaine de break ;
  • de faire des économies ! Cela revient moins cher qu’un hôtel et on se sent comme à la maison 🙂
[cml_media_alt id='864']Étonnants vers luisants ![/cml_media_alt]

Étonnants vers luisants !

Le lendemain matin, départ de bonne heure en direction d’un autre site touristique : les caves de Waitomo et ses habitants luisants.

Le site offre trois grottes à visiter avec chacune ses particularités, soyons fous nous ferons les 3 😉 L’aventure débute donc par une marche de quelques kilomètres à une cinquantaine de mètres de profondeur pour la première cave, à la découverte des stalagmites, stalactites et autres richesses que Dame Nature a pris le temps de façonner pendant des millénaires. Nous rencontrons quelques habitants, les vers luisants, qui tissent de fins fils collants à la manière d’une toile d’araignée et attire les insectes en émettant de la lumière (luisants quoi…). Les caves sont reliées à un réseau de rivières où les moustiques viennent se reproduire et sont attirés par ces lumières. Moi je dis “chapeau” à ces vers qui font un beau travail. Le spectacle est juste incroyable, sans aucune lumière extérieure, nous terminons par une balade en barque la tête rivée sur ces spots de lumière intense. On croirait contempler la voute céleste par un beau ciel d’été en rase compagne, c’est absolument magique.

[cml_media_alt id='873']fish & chips[/cml_media_alt]Le weekend se termine par un stop au mont Taranaki, enfin il était sur la carte mais le temps ne nous a pas permis de l’admirer de nos propres yeux. Nous avons tout de même pu faire quelques balades, visiter un musée et faire découvrir à Pascale et Didier un déjeuner très typique de la Nouvelle-Zélande : un fish & chips dégusté en toute liberté… sur le trottoir… 🙂

Et voilà la fin de notre première semaine de vacances, en espérant vous avoir fait rêver un peu, vous pouvez vous évader encore en peu en allant dans la rubrique photos.

7 thoughts on “De la Comté au Centre de la Terre

    1. Anaïs Post author

      mais euh, y’a écrit 1,78m sur mon passeport… même si c’est pas tout à fait ça, j’en suis pas loin…

      Reply
    1. cgachiniard

      Lol et vous avez les pieds poilus aussi ?! 🙂
      Bon apres ça reste un décor de cinéma, la plupart des maisons ne s’ ouvrent pas ou sinon juste la porte et avec la place d’une camera 😉
      donc c’est pas le top…

      Reply
      1. Soyer Marie

        Effectivement niveau confort on peut rêver mieux !!
        Pour les pieds poilus il va falloir qu’on y travaille…

        Reply
  1. Manu

    Le prééécieuuuxxx se trouve dans l’âtre de la cheminée, dans la pièce de gauche en rentrant. Vous l’avez trouvé ? lol

    Reply
  2. pascale et didier

    Nous revivons ces journées merveilleuses avec vous. Les vers luisants étaient vraiment splendides, on n’attrapait presque le mal de cou !
    A bientôt pour la suite

    Bises

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *